Des mots pour être mieux, pour être Soi

stress

notre sécurité intérieureEn ces temps d’incertitude… (2) Renforçons notre sécurité intérieure !

 

Beaucoup d’entre nous traversent une période difficile. Maladie, perte d’emploi, solitude, séparation… des changements pas toujours faciles à vivre nous plongent dans un climat d’insécurité. Pourquoi devons-nous vivre cela ?… C’est un autre débat, et finalement est-ce vraiment important ? Les événements sont là, ils sont ce qu’ils sont, autant les vivre au mieux.

Dans un autre article je vous parlais de surfer sur la vague du changement, pour s’y adapter, trouver un nouvel équilibre et finalement accéder aux côtés positifs de ce qui nous arrive, au lieu de subir. J’ai encore réfléchi à cette image. Ce qui m’est venu c’est que pour surfer et en retirer les bienfaits, voire pour y prendre du plaisir, il faut d’abord être bien dans son axe, son centre de gravité. Autrement dit, si nous ne sommes pas centrés et connectés à nous-mêmes, cela ne marche pas.

La clé pour bien vivre l’insécurité extérieure, c’est la sécurité intérieure. Ok, mais comment y arriver, quand on se sent triste, anxieux si pas angoissé, débordé par les émotions et les événements ?

J’ai choisi de répondre à cette question de façon « métaphysico-énergétique ».

centre de lumièreOù se trouve le centre de gravité de notre corps ? Au niveau du hara ou tan tien, à peu près 2cm sous le nombril. C’est une zone énergétiquement très importante, le siège aussi du deuxième chakra, le creuset de notre puissance intérieure et de notre énergie vitale en action. Si notre hara est faible, nous avons du mal à nous affirmer, à prendre notre place ; notre vie sexuelle et notre relation à l’argent peuvent en pâtir. Si notre hara est fort et sain, nous avons confiance en nous et nous exerçons notre puissance sans pour autant exercer un pouvoir sur les autres. Nous exprimons notre potentiel, manifestons nos compétences, prenons la place à laquelle nous avons droit, sans tension. Nous nous sentons relié à la puissance du Divin.

Autre centre important : le cœur. Siège de l’amour inconditionnel, de la compassion et de la générosité, mais aussi – et surtout ! – de l’amour de soi. C’est aussi le lieu des blessures que nous sommes venus rencontrer dans cette vie, notamment par le biais de l’amour conditionnel. Le cœur est le réceptacle de la joie et de l’amour de la vie, du respect de soi et de l’autre, de l’empathie.

Coeur rayonnantImaginez maintenant que ces 2 centres, amour et puissance, sont reliés, alignés, échangeant l’énergie de manière harmonieuse. La personne prend soin d’elle. Elle s’occupe de ses besoins, se fait confiance, se respecte, s’écoute. Elle veille à ce que, quoi qu’il arrive, elle continue à être bien, à s’accorder ce dont elle a besoin. Elle accepte les événements, mais utilise aussi sa puissance à manifester ses désirs ou intentions, car elle sait que cette puissance et cet amour sont en fait l’expression du Divin en elle. Et c’est aussi parce qu’elle se voit comme un Être Divin qu’elle se respecte et s’engage vis-à-vis d’elle-même à poser les actes qui assureront non seulement sa survie mais son bien-être, son bonheur, la réalisation de son potentiel…

Autrement dit, l’amour de soi, couplé au sentiment de sa propre puissance au-delà des pouvoirs limités de l’ego, est la source de cette sécurité intérieure dont nous avons besoin. Il n’y a que nous qui puissions nous l’offrir, et savoir que nous sommes de façon autonome la source de notre propre sécurité est rassurant, n’est-ce pas ?

Je vous propose un exercice.

Asseyez-vous confortablement. Faites quelques respirations… Portez votre attention sur votre hara. Visualisez une boule d’énergie, de lumière dorée qui rayonne à partir de cette zone. Sentez sa chaleur, voyez intérieurement sa lumière, voyez-la s’étendre et se diffuser. Sentez la puissance, l’assise que vous donne cette énergie.

Portez-vous maintenant au niveau de votre cœur. Voyez également une boule d’énergie, de lumière dorée, laissez la prendre de l’ampleur. Sentez l’amour qui émane de cette lumière, laissez cet amour irradier.

être enracinéVisualisez maintenant une corde de lumière dorée qui unit ces 2 régions. Laissez l’énergie circuler de haut en bas, de bas en haut, le long de cette corde. Ressentez la connexion entre ces 2 centres. Sentez comme ils travaillent de concert, comme cette énergie contribue à vous centrer, à vous apaiser, dans un sentiment de confiance, de bienveillance… Recentrez vous sur cette connexion dès que vous partez dans des émotions négatives, dans la peur…

« Je m’aime et je prends soin de moi, je mérite d’exister et d’exprimer la vie en moi. Je m’engage vis-à-vis de moi-même à mettre en place toutes les conditions de mon bien-être et de mon bonheur, à ne pas me laisser perturber ni détruire par les événements. Je sais que je peux compter sur moi, sur mes propres forces et sur ma bienveillance vis-à-vis de moi-même. Je sais aussi que je peux faire confiance en la vie, à laquelle je me sens relié. Je respecte l’Être Divin en moi et j’ai confiance en ma capacité à veiller sur moi et à construire ce bien-être.»

Vous pouvez rendre cette visualisation plus efficace en vous connectant également au chakra de la base, au niveau du périnée ; cette zone nous relie à la terre nourricière, nous donne notre assise, notre enracinement. Elle garantit notre survie et renforce notre sécurité en tant qu’être incarné. Visualisez la corde de lumière dorée qui s’allonge jusqu’au périnée, et de là jusqu’à la terre. Sentez l’énergie remonter depuis la terre vers votre chakra de la base et vous nourrir, vous ancrer. Visualisez cette connexion, du cœur vers le hara et la terre, de la terre vers le cœur, chaque fois que vous vous sentez déstabilisé.

Maintenant que vous êtes bien arrimé et centré, vous pouvez remonter sur la planche de surf ! 😉